Le petit homme vert

Comment passer à l’autoconsommation solaire en 2022 ?

L’autoconsommation solaire est une technique qui vise à consommer partiellement ou totalement de l’énergie que l’on produit soi-même grâce aux rayonnements du soleil.

Ces dernières années, beaucoup de français ont fait le choix d’opter pour cette méthode de production d’électricité verte : Ils sont en effet de plus en plus nombreux à soutenir le développement des énergies renouvelables et à vouloir produire leur propre électricité à partir de ce que la nature nous offre (soleil, vent, chaleur et bien d’autres…).

Les panneaux solaires correspondent aux équipements les plus utilisés pour se lancer dans l’autoconsommation et ceci est justifié par la baisse de prix considérable des panneaux depuis 2010. À l’heure actuelle, 85 000 foyers ont opté pour l’autoconsommation solaire et ce dispositif est soutenu par l’État depuis 2017 par le biais d’une prime d’investissement à la fois pour les particuliers mais aussi pour les entreprises et les collectivités qui souhaitent devenir producteurs et consommateurs de leur propre électricité grâce au solaire photovoltaïque.

Comment fonctionne l’autoconsommation solaire ? Quelles sont les différentes techniques ? Que faut-il savoir avant de se lancer ? Que faire pour mettre en place un projet d’autoconsommation ?

Quel est le principe de fonctionnement de l’autoconsommation solaire ?

L’autoconsommation solaire consiste à produire de l’électricité pouvant être consommée à usage domestique grâce à l’installation de panneaux solaires photovoltaïques. Ces panneaux exploitent les rayonnements du soleil pour produire de l’énergie (Pour en savoir plus sur les panneaux solaires photovoltaïques, vous pouvez cliquer sur ce lien). Le courant produit par les panneaux solaires permet ainsi d’alimenter les équipements électriques d’une habitation.

Généralement, selon la puissance d’installation souhaitée, un kit solaire peut être suffisant pour alimenter en électricité une infrastructure. Il est composé d’un panneau solaire, un support, un micro-onduleur, un câble électrique pour brancher le panneau à une prise, un compteur Wifi pour suivre la production d’électricité et un tableau de protection.

Le panneau capture les rayonnements du soleil et le micro-onduleur les convertit en électricité qui est distribuée au réseau grâce au câble. L’électricité générée alimentera dans un premier temps les appareils à proximité du réseau et si celle-ci n’est pas produite en quantité suffisante, il est possible de demander un complément via le réseau électrique français ou chez son fournisseur.

n n autoconsommation solaire

Quelles sont les différentes techniques d’autoconsommation ?

Il existe deux grand type d’autoconsommation : L’autoconsommation individuelle ou l’autoconsommation collective. Pour ces deux cas de figure, il peut s’agir d’une autoconsommation totale lorsque toute l’électricité produite par les panneaux solaires est consommée, partielle lorsqu’une partie de l’électricité produite et consommée et que le surplus est revendu ou stocké, et ou de stockage lorsque l’énergie consommée en journée est en surplus et qu’elle est stockée dans des batteries pour ne pas avoir à dépendre du réseau électrique après le coucher du soleil ou à revendre son surplus (Pour en savoir plus sur la revente du surplus d’électricité, vous pouvez cliquer sur ce lien).

L’autoconsommation individuelle

L’électricité est consommée totalement ou partiellement par le producteur sur un même site grâce à son installation de façon instantanée ou par un moyen de stockage.

L’autoconsommation collective

L’électricité est distribuée totalement ou partiellement à un ou plusieurs consommateurs et est générée par un ou plusieurs producteurs.

Que faut-il savoir avant de se lancer dans l’autoconsommation solaire ?

Avant de songer à installer des panneaux solaires, il est nécessaire d’avoir conscience de plusieurs points :

Dans un premier temps, l’autoconsommation permet de réduire sa facture énergétique surtout que le coût de revient du KWh produit est moins cher que lorsqu’il est acheté directement auprès d’un fournisseur. De plus, celui-ci est garanti en fonction de la durée de vie de l’équipement alors qu’il continuera d’augmenter si l’électricité est achetée. Néanmoins, le prix de l’équipement et de l’installation des panneaux solaires demeurent élevés (bien que leur coût n’ait cessé de diminuer depuis 2010).

Il faut compter entre 5000 et 18000 euros selon la puissance de l’installation voulue et la surface utilisée (Pour en savoir plus sur le prix, vous pouvez cliquer sur ce lien).

Dans le cadre, de l’autoconsommation de stockage, il faut également prendre en considération le prix d’une batterie qui varie selon la marque, le modèle et la capacité de stockage. Généralement, il se situe entre 80 et 1000 euros (Pour en savoir plus sur le prix, vous pouvez cliquer sur ce lien).

Aussi, plus il y a de personnes dans une habitation équipée, plus il y aura d’énergie consommée et ainsi plus vite le prix des équipements sera rentabilisé.

Il est également possible de bénéficier d’aides grâce à la loi relative à l’autoconsommation qui a été publiée en avril 2017 et qui permet de fournir une prime d’investissement pour les installations en autoconsommation avec revente de surplus (Pour en savoir plus sur cette loi et sur la prime d’investissement, vous pouvez cliquer sur ce lien).

L’autoconsommation s’inscrit aussi dans une démarche respectueuse de la planète puisque l’énergie produite par ce procédé est issue d’une source renouvelable (Le soleil) et elle peut être exploitée aussi bien par les particuliers que par les entreprises et les collectivités.

Enfin, il est possible de revendre son surplus d’électricité grâce à l’autoconsommation de stockage et surtout être moins dépendants des fournisseurs d’électricité.

Que faire pour mettre en application le procédé d’autoconsommation dans son habitation ?

Avant de se lancer dans un projet d’autoconsommation, il est nécessaire de prendre en considération 4 piliers qui sont le prix, les modalités d’installation, l’éligibilité et les démarches.

Concernant le prix, il varie entre 5000 et 18000 euros comme expliqué ci-dessus, néanmoins, certains kit solaires sont vendus à très bon prix tel que celui du fournisseur ekWateur qui est à 699 euros.

Pour ce qui est de l’installation, si il s’agit d’un kit solaire, cela ne prend pas plus de 15 minutes car il suffit de clipser les pièces entre elles et d’effectuer quelques branchements. Pour installer des panneaux sur une toiture par exemple, il est nécessaire de faire appel à un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE).

Au niveau des démarches, il est nécessaire de remplir une Convention d’Autoconsommation Sans Injection (CACSI) pour déclarer son installation d’autoconsommation auprès de Enedis. Une autorisation d’urbanisme doit également être obtenue si l’installation est à moins de 1m80 du sol et si l’habitation est dans une zone classée.

Concernant l’éligibilité, les panneaux solaires sont accessibles pour toutes et tous en France, mais il est important de privilégier les zones ensoleillées dans le cadre d’une installation.


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux pour en discuter avec votre entourage.

Quitter la version mobile